Enfantines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 30 novembre 2011

Éphémère

Quand j'étais petite, je pensais que les pois de senteur s'appelaient ainsi parce qu'ils vivaient cent heures...

lundi 28 novembre 2011

Qui est qui ?

Bon, sur ce mot-là, il faut absolument que je donne des prénoms aux élèves. Disons Anna et Samy.
Une élève de onze ans, nouvellement arrivée en France donc ne maîtrisant pas très bien notre langue, me dit un jour :
"Maîtresse, Samy, il s'appelle Anna".
C'est étrange, ça...
Il m'a fallu un petit moment pour comprendre que Samy parlait d'Anna.

Hiver

Une enfant de onze ans, un peu limitée, vient me voir courant janvier et me dit sur le ton de la confidence :
"Ben tu sais, maîtresse, c'est même pas fini, le Père Noël, parce que y'a de la neige !"

Course à pied(s)

Entendu il y a fort longtemps sur France Info :
"Marie-José Pérec fond sur ses adversaires comme neige au soleil".
Mais oui, mais oui...

Préhistoire

Nous étudions (toujours) l'album Les trois brigands de Tomi Ungerer.
Sur une illustration, nous regardons les voitures tirées par des chevaux. Une élève me demande si c'est réel. J'explique donc que oui, c'est vrai, il y a très longtemps, les voitures étaient tirées par des chevaux. L'enfant me demande s'il y a d'autres choses vraies dans l'album. J'explique que les armes (la hache et le tromblon) existaient aussi à cette époque.
C'est alors qu'un enfant de dix ans intervient : "Ben oui, c'était il y a très longtemps, quand il n'y avait pas de photos et qu'on devait dessiner les choses. C'était comme ça il y a très longtemps, par exemple en même temps que Mitterrand".

Un, deux, trois, nous irons au bois !

Je travaille avec mes élèves sur l'album Les trois brigands de Tomi Ungerer.
Sur une illustration, je montre un brigand et demande : "Qui est-ce ?"
Une enfant de neuf ans me répond : "C'est un trois brigands"
J'adore, je trouve ça hyper mimi...

Cassé !

Une de mes élèves, sri lankaise, âgée de neuf ans, me lit oralement un texte. Arrivée à une virgule, elle dit "déchiré". Je lui demande de reprendre, un peu interloquée, et elle recommence.
Au bout d'un moment, j'ai fini par comprendre : elle essaye de lire la ponctuation et pense qu'une virgule s'appelle un "déchiré". Étrange...

dimanche 27 novembre 2011

Crucifix

À la fac, en cours d'espagnol, les élèves doivent traduire le mot "crucifix". Pas de réaction de leur part (vous voyez l'âge moyen, puisqu'ils sont à la FAC, je reprécise, c'est important...).
Ma mère demande alors, pour les aider, ce qu'est un crucifix. Pas de réaction.
Après une longue longue hésitation, une élève se lance : "Ce n'est pas une sorte de tournevis ?"
Arghhhhhh, je me meurs !

Inconscient collectif

Il est assez amusant de voir d'où viennent nos lapsus. En voici quelques uns que j'ai fait plusieurs fois d'affilée, allez savoir pourquoi...
Pourquoi appeler "Polo" un certain Marco ?
Pourquoi penser "Benjamin" à chaque fois que je croise Jordan Constant ?
Pourquoi m'entêter à appeler "Socrate" ce pauvre Aristote ? (En même temps, là, les parents l'ont un peu cherché...).

Ouvert ou fermé ?

En grande section, la maîtresse demande à un enfant : "Comment elle est, ma ligne, si elle n'est pas fermée ?"
Réponse évidente : "Elle est défermée, maîtresse".

Miam

À la cantine, une maîtresse observe un enfant de huit ans avec étonnement.
"Qu'est-ce que tu fais ?
- Ben, je colle des crottes de nez sur ma pomme, comme ça elle aura plus de goût !"
Bon appétit, les amis...

Bon accueil

Encore moi, quand j'étais jeune. Trois ans, pour être exacte. À la naissance de mon frère.
J'étais très impatiente de le voir et de pouvoir jouer avec lui. Et je le vis.
"Bon, ben, c'est bon, dis-je. Maintenant que je l'ai vu, tu peux le ramener où tu l'as pris !"
J'étais déjà si chaleureuse et douce avec mon prochain ! ;)

Prière

Un jour, alors que j'étais petite, j'ai réclamé à mes parents qu'on dise "la prière des femmes qui se baignent". Vous connaissez tous, n'est-ce pas ?
Bon, mes parents ont mis un moment, mais ils ont fini par trouver. C'était le "Je vous salue Marie". Eh oui : "Vous êtes baignée entre toutes les femmes "!
Au moins, elle était propre !

La ferme !

À l'étude, une enfant de CP doit illustrer la phrase suivante : "Truc va chez Maître Jacques".
L'enfant me demande alors : "Je dois dessiner une vache ?"
Euh, reprenons...

Bestiole

Comment appelle-t-on un moustique quand on a neuf ans et qu'on vient du Cambodge ? Une mouche-tique !
C'est pas trop mimi, ça ?

Fourchette

À la cantine, un élève de CP, qui manque un peu de vocabulaire car à la maison il ne parle pas français, cherche sa fourchette : "Mais moi, j'ai pas de cuillère qui pique !"

Grosse insulte !

Un élève de neuf ans, très choqué, vient me rapporter qu'une petite CP l'a insulté. "Elle m'a traité de prise de fute !"
Ah, oui, quand même... Là, ça va loin !

C'est çui qui l'dit qui y'est !

Je dis à mes élèves : "Bon week-end, les enfants !"
L'un d'entre eux, âgé de neuf ans, me répond : "Toi-même, maîtresse !"
Trop chou... :)

Footballeur révolutionnaire

Visite de notre quartier avec des élèves. La bibliothèque est située avenue Robespierre.
Je demande aux enfants quel est le nom de la rue. Un élève de 10 ans me répond : "Robert Pirès".
Eh oui, chacun ses références ! (Je précise : cela se passait en 2003,les élèves connaissaient donc encore Pirès).

jeudi 3 septembre 2009

Hallal ?

Un élève de CE2 explique à sa maîtresse :
"Je peux pas caresser le cochon d'inde, je suis musulman !"

Susceptible

Une enfant (de six ans) vient me montrer un de ses feutres, qui ne marche plus.
"Il ne veut plus marcher, il est en colère !"

OGM

Je demande à mes élèves avec quoi on fait la farine. Réponse d'une petite de six ans :
"Avec du lait !"

Fruit exotique

Une maman de deux enfants, Clémentine et (disons) Julien, me raconte qu'un jour, revenant du marché, elle annonce :
"Regardez, j'ai acheté des petites clémentines !"
Et le petit Julien (3 ans ?) de rétorquer :
"Et pourquoi t'as pas acheté des petits juliens ?"
Si c'est pas mimi, à cet âge-là...

mercredi 2 septembre 2009

...filante !

Mon filleul, deux ans et demi, voyant une araignée :
"Oh, regarde l'étoile !"

Quoi de neuf, docteur ?

Une enfant de dix ans s'est enfoncé une mine de crayon dans la main. On la lui enlevée. En tout cas, ce qu'on en voyait. On lui dit quand même de faire vérifier par un spécialiste, des fois que...
Le lendemain, la gamine arrive à l'école et nous dit avec un grand sourire :
"J'ai encore mal mais c'est pas grave : Maman a appelé l'ophtalmo, je le vois mercredi !"

- page 1 de 14