Ou : quand les gestes quotidiens en disent plus que ce qu'on croit...

A la cantine, une collègue se penche sur un robinet pour boire. Un enfant dit un truc qui fait rigoler toute sa table. Toute sa table ? Non, car un petit village résiste - euh, oups... En fait, ça ne doit pas faire rigoler tant que ça, puisqu'il y en a qui se mettent à balancer : l'enfant a dit que "quand la maîtresse boit, on dirait qu'elle suce une bite" (texto, je vous le jure !).
Scandale dans l'école, les parents sont convoqués et c'est la leçon de morale.
C'est alors qu'une autre collègue prend la parole et cherche à faire comprendre à l'enfant qu'il doit arrêter de tenir ce genre de propos. Je vous le cite tel quel là aussi, parce que ça vaut son pesant de cacahuètes !
"Tu sais, il ne faut pas dire des mots comme ça. C'est très malpoli. Et en plus, Madame machin, elle a le droit de faire ce qu'elle veut dans sa vie privée".
Flip flap, un ange est passé...