Enfantines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 7 octobre 2008

Extra-lucide

Un étudiant polonais d'environ 19 ans décrit une image à sa professeur de français :
"Sur la photo, j'aperçois des arbres invisibles"...

lundi 21 juillet 2008

Football

On est en sortie à la Galerie Municipale. On regarde un tableau où le peintre a dessiné des vagues. Notre guide demande aux enfants ce qu'ils voient (il attend juste le mot "vague", je précise).
Un enfant de dix ans répond spontanément, en faisant le geste avec son pied :
"C'est la virgule de Ronaldinho !"

Porte à caution...

Une enfant de neuf ans me montre un dessin de chaussons et me demande :
"Ça, maîtresse, c'est des chaussures ou un canapé ?"

Pollution

Travail sur la protection de l'environnement. Devant des dessins, les enfants doivent me dire s'il s'agit de gaspillage ou de pollution de l'eau.
Un enfant de neuf ans explique :
"Là, on salit l'eau. C'est de la punition !"

mardi 15 juillet 2008

Grammaire...

Dans le métro, sur le quai, j'observe un enfant de quatre ou cinq ans avec ses grands-parents. La mamie a trouvé un jeu qui captive l'enfant : elle regarde les affiches de publicité, cite une chose qu'elle voit, et l'enfant doit montrer où c'est.
La mamie : - Je vois un cheval, et toi ?
L'enfant : - ...
La mamie : - Un grand cheval...
De fait, le cheval est énorme, mais l'enfant ne le voit pas et ça s'éternise. La mamie finit par montrer à l'enfant où est le fameux cheval. Et l'enfant s'écrie :
"Mais, c'est pas un cheval, c'est un chevaux !"

dimanche 13 juillet 2008

Schtroumpfs

On décrit les images d'un album. On voit, entre autres choses, un tas d'amanites tue-mouche.
Je demande ce que c'est - attendant simplement le mot "champignon".
Une enfant de dix ans et demi me répond :
"C'est les maisons de grenouilles."

Bon, je précise quand même pour vous rassurer : cette enfant était un peu handicapée, cela explique cette remarque déplacée à cet âge avancé...

Pleine lune

Je demande à mes élèves de décrire une image de l'album Les trois brigands. C'est la pleine lune. Une enfant de onze ans me dit que c'est le soleil. Plusieurs élèves la reprennent et lui disent que c'est la lune puisqu'il fait nuit.
L'enfant explose de rire et dit :
"Ça peut pas être la lune, c'est rond !"

Tronçonneuse

En regardant une photo de falaise, une élève (neuf ans) me dit :
"Oh, quelqu'un a coupé la montagne !"

Double-vue

On étudie l'album L'agneau qui ne voulait pas devenir un mouton (je le recommande, il est excellent pour aborder la question de la différence et du racisme).
Bref, je demande aux élèves qui le loup a déjà mangé. Un de mes élèves répond :
"L'agneau qui voit mal.
Un autre : - Mais, il ne voit pas mal, il louche.
Le premier : - Ben alors il voit mal.
Un autre (10 ans) : - Ben non : c'est comme les Chinois, hein ! Ils ont de tout petits yeux mais ils voient bien !"

samedi 12 juillet 2008

Piou piou piou !

Une élève de neuf ans (depuis peu francophone, disons-le à sa décharge) me montre un dessin de landau et me dit : "Ça, c'est un poussin !"
Je me demande encore si elle voulait dire "poussette" ou si sa raison a vacillé pendant quelques instants...

Pression ?

Après avoir regardé avec mes élèves un diaporama sur les animaux du Vercors, comprenant notamment la photo d'une marmotte dressée sur les pattes de derrière et dont on voit bien les mamelles, une enfant de neuf ans me dit :
"Moi, j'adore l'animal avec des boutons sur le ventre !"

Et ça se mange ?

Leçon sur les animaux des montagnes.
Je montre la photo d'un bouquetin et je demande :
"Cet animal, avec ses longues cornes, comment s'appelle-t-il ?
- Le boudin !" répond une de mes élèves (onze ans).

Bariolé

Je demande à mes élèves de me parler d'une image et des couleurs qu'on y trouve. Une de mes élèves (toujours les non francophones) demande, étonnée, à une autre :
"Ben, tu ne connais pas le mot "clair" ?
L'autre (10 ans) : - Ben si ! C'est comme "bleu clair" et "bleu français" !"
Comme l'équipe de France, quoi...

vendredi 11 juillet 2008

Troisième âge

Une maîtresse de CE1 travaille avec ses élèves sur les différents âges de la vie. Devant la photo d'un vieil homme, elle cherche à leur faire dire qu'il s'agit d'un vieillard. D'ailleurs, comme le mot ne vient pas spontanément, elle finit par le leur donner.
Un élève prend alors la parole : "C'est pas ça un vieillard, ça, c'est un clochard."
Et un autre d'ajouter : "Moi, je croyais que c'était un vieux monsieur méchant !"

Aïe aïe aïe, il va falloir travailler sur la solidarité intergénérationnelle...

dimanche 1 juin 2008

Danger : astre en vue !

Nous étudions l'album les trois brigands de Tomi Ungerer. A la page 7, un brigand, de dos, menace les voyageurs à l'aide de son tromblon. Le dessin est fait de telle manière qu'on ne voit pas le tromblon en entier, mais juste son pavillon, bien rond et bien brillant.
Je demande à un élève de dix ans de m'expliquer ce que fait le brigand.
"Il menace les gens avec la lune."
Bon, alors, reprenons...

Le roi des poilus !

Un collègue prend en regroupement d'adaptation (désolé, c'est le jargon officiel) les enfants en difficulté scolaire. Un jour, avec un groupe de grande section, il montre une image et demande aux enfants de la décrire.
"C'est un homme, dit l'un d'entre eux.
- Oui, très bien. Comment le sais-tu ?
- Il a une foune !" répond l'enfant en montrant la moustache de l'homme.

mardi 5 juin 2007

L'arbre qui volait

Je trouve ça trop mignon, n'empêche...

Avec mes élèves (non francophones, donc), nous regardions un album dans lequel était dessiné un arbre classique et stylisé d'enfant. Un tronc avec un feuillage moutonnant, et une ombre encore plus moutonnante.
Une de mes élèves (9 ans), me montre l'ombre et dit : "Oh, regarde, c'est le nuage de l'arbre !"

lundi 28 mai 2007

Hippopotame

C'est un hi, c'est un po, un potame ! Un hipip, popopo, popotame ! (euh, vagues souvenirs d'une poésie apprise en primaire, ça marque son homme, ça !).

En classe, je travaille sur le vocabulaire des animaux. Je demande, en montrant une photo d'hippopotame, comment s'appelle cet animal.
Une enfant de 11 ans me dit : "C'est un Petit Potame".
Je rectifie : "Non, c'est un hippopotame".
L'enfant : "Ah, non ! Dans le dessin animé, ça s'appelle un Petit Potame".
Ca cultive, la télé, y'a pas à dire ! ;o)

Imprimante

Evaluation en informatique...

En début d'année, je donne une feuille d'exercices d'évaluation aux CM2. Ils ont sous les yeux le dessin d'une installation informatique, et ils doivent mettre la légende (clavier, souris, imprimante etc).
Une des élèves m'écrit à côté de l'imprimante : "feuille dans l'imprimante".
Si ça c'est pas de la précision !...

dimanche 27 mai 2007

Bambi

Le cerf, la biche et le faon...

Je demande comment s'appelle le petit de la biche (leçon de vocabulaire sur les animaux, vous l'aurez compris).
Un enfant de 10 ans me répond sans hésiter : "C'est le bichou !"
Bon, à sa décharge, c'était un Portugais, il ne maîtrisait pas trop bien le français. Mais ça fait quelque chose, quand même...

Musaraigne

Comme le rongeur qui porte le même nom.

On était en train d'étudier les rongeurs (à la montagne, ça peut être intéressant de connaître deux ou trois petites bêtes !). J'explique que la musaraigne se reconnaît facilement car elle a les dents orange. Une élève de 9 ans se tourne alors vers une autre et lui dit :
"Eh, mais toi, t'es une musaraigne !"
Et vive la prévention bucco-dentaire !

Il nous rendra chèvre...

Ils ont une vision peu commune du couple, ces petiots...

Toujours dans ma classe de Clin, je faisais une séance de je-ne-vais-pas-vous-dire-quoi, les mots sont trop compliqués par rapport à ce que ça représente réellement.
Bref, à cette époque, j'étudiais avec mes élèves un album intitulé Un ballon pour Grand-Père. Les enfants devaient me décrire l'une des illustrations de l'album et m'analyser ce qu'ils voyaient.
Une enfant de 12 ans, parallèlement inscrite en CM1, prend la parole :
"Le grand-père, sur l'image, il est avec des chèvres. Peut-être que sa femme, elle est morte, alors maintenant, il a des chèvres".
J'ai eu grand mal à ne pas lui demander ce que ce grand-père faisait avec ses chèvres. Honte à mon esprit mal tourné !