Une enfant de onze ans, un peu limitée, vient me voir courant janvier et me dit sur le ton de la confidence :
"Ben tu sais, maîtresse, c'est même pas fini, le Père Noël, parce que y'a de la neige !"