Enfantines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 6 octobre 2008

Fromages d'Auvergne

En classe transplantée, un enfant de treize ans nous présente le plateau de fromages :
"Et voilà le Saint-Nectar et le Chantal !"
Vous aurez, bien entendu, reconnu le Saint-Nectaire et le Cantal...

dimanche 31 août 2008

Célèbres volcans

En Auvergne, les volcans prennent des noms amusants...
Par exemple, pour les enfants, le Puy de Sarcoui devient immanquablement le Puy de Sarkozy.
Plus étonnant, pour un enfant de huit ans, le Puy des Goules devient le Puy Glenn Gould.
Rigolo, non ?

samedi 19 juillet 2008

Que la montagne est belle...

Avant notre départ en classe verte, je recueille les représentations des enfants sur la montagne. En général, c'est assez comique, parce que les enfants mélangent ce qu'ils savent de la montagne dans leur propre pays (qui peut n'avoir rien à voir avec la France) et ce qu'ils ont lu dans des livres.
Cette année, je n'ai pas été déçue. Voici ce que m'a écrit un élève de onze ans :
"A la montagne, il y a des animaux sauvages comme des tigres, des biches, des ours polaires, des fourmis, des singes ou des oiseaux."

Mon Dieu, une fourmi, fuyons !

Visite privée

Je demande aux enfants ce qu'on peut faire comme activités à la montagne.
Une élève répond : "On peut visiter des fermes."
Un autre élève, âgé de huit ans, la regarde l'air interloqué :
"Pourquoi, visiter des femmes ?"

dimanche 13 juillet 2008

Tronçonneuse

En regardant une photo de falaise, une élève (neuf ans) me dit :
"Oh, quelqu'un a coupé la montagne !"

samedi 12 juillet 2008

Geste déplacé

En route vers la montagne !
Dialogue entre une de mes élèves (neuf ans) et moi. Édifiant !

Moi : "Ça y est, on arrive !
Elle : - Maîtresse, "arriver", ça veut dire "doigt d'honneur" ?
Moi : - Euh, non. "Arriver", ça veut dire "arriver".
Elle : - Ben si, comme ça je peux te faire un doigt d'honneur !"

Ils ont de ces fantasmes, parfois...

Ça me fait penser à un de mes élèves de cette année (huit ans, celui-là) qui, après avoir fait un doigt d'honneur à un de ses copains, m'a affirmé que je n'avais aucune raison de m'énerver puisqu'en portugais, ce geste signifie seulement "ça va bien". Il me prennent parfois pour une débile, ou je suis parano ?

Escalade

Avec mes élèves peu francophones, on révise le vocabulaire de l'escalade (on est en classe verte à la montagne).
L'un des enfants, âgé de dix ans, a manifestement tout bien retenu : quand je montre le mousqueton, il me dit "sanglier" (je le soupçonne de confondre avec la sangle). Quant au baudrier, il devient le "bouclier".
C'est pas gagné...

Pression ?

Après avoir regardé avec mes élèves un diaporama sur les animaux du Vercors, comprenant notamment la photo d'une marmotte dressée sur les pattes de derrière et dont on voit bien les mamelles, une enfant de neuf ans me dit :
"Moi, j'adore l'animal avec des boutons sur le ventre !"

Et ça se mange ?

Leçon sur les animaux des montagnes.
Je montre la photo d'un bouquetin et je demande :
"Cet animal, avec ses longues cornes, comment s'appelle-t-il ?
- Le boudin !" répond une de mes élèves (onze ans).

C'est le pied !

En promenade dans les Alpes, une de mes élèves (neuf ans) se met soudain à hurler d'angoisse :
"Ah, mon pied bouge !"
Et elle se met à pleurer...

Des fois, ils me font peur...

dimanche 1 juin 2008

A la pêche aux mousquetons

En classe transplantée, nous faisons de l'escalade. Une enfant de dix ans est chargée de ramasser les mousquetons après le passage de sa cordée. Elle me demande : "Maîtresse, je les ramasse tous, les hameçons ?"

mercredi 21 mai 2008

Montagnes russes

Un enfant de CP tombe dans l'escalier. Il dit à a sa maîtresse : "Maîtresse, je suis tombé sur les montagnes !"
Voulait-il dire par là "sur les marches" ou "sur les fesses" ?

samedi 5 janvier 2008

Relief corporel

Un enfant de CP (7 ans) tombe dans l'escalier et se fait mal aux fesses. Il dit alors : "Maîtresse, je suis tombé sur les montagnes".
C'est pas trop mignon, ça ?

dimanche 27 mai 2007

A la montagne

Ca grimpe, ça grimpe...

En classe transplantée, dans le Vercors, nous voilà partis à l'assaut des montagnes. Enfin, on se balade et ça grimpe pas mal.
Une élève de 11 ans me dit alors : "Tu as vu, maîtresse, c'est comme à la montagne".
Moi : "ben oui : on est à la montagne".
L'enfant, toute excitée : "Ah bon ? On est à la montagne ? Mais alors pourquoi on n'a pas de corde ?"