Enfantines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 31 août 2008

Et poussière tu redeviendras...

Quand la chérie de mon frère était petite, sa mère lui avait expliqué qu'après la mort, on devient poussière.
Elle regardait donc souvent les moutons de poussière qui s'accumulaient par terre en se demandant quel genre de personne cela devait être avant...

vendredi 11 juillet 2008

Morvark (titre pour initiés)

Je fais du chant en CM1. Les élèves m'agacent (je suis polie) parce qu'ils n'arrêtent pas de rapporter : "Et Machin il a fait ci, et Truc il a fait ça, et Bidule...". Je m'énerve un peu contre eux en leur expliquant pour la énième fois qu'il ne faut rapporter que s'il se passe quelque chose de grave.
Quelques minutes après ce discours moralisateur que j'espère enfin assimilé, un enfant me balance qu'un de ses copains est assis au lieu d'être debout. Là, je perds carrément patience et je dis (d'un ton pas très sympa, je dois le reconnaître) :
"C'est bon, je n'ai pas besoin de toi pour ça, j'ai des yeux, y'a pas mort d'homme !"
Et là, un autre enfant (neuf ans, en CM1, je le rappelle) me demande : "Mais, c'est qui, Mordomme ?"

mardi 5 juin 2007

Qui meurt ?

Une discussion philosophique autour d'une question métaphysique - parce qu'avec les élèves, c'est quelque chose de courant, finalement...

Une enfant de 9 ans me demande : - Tout le monde meurt ?
Moi : - Oui, un jour, on finit tous par mourir.
NB. Des fois, je hais ce type de discussion.... Les enfants finissent toujours par parler de leur grands-parents. Et là, c'était une enfant qui a vu son frère mourir sous ses yeux...
Elle : - Et qui meurt d'autre ? La neige, elle meurt ?
Moi : - Non, elle n'est pas vivante.
Elle : - Et les cailloux, ils meurent ?
Moi : - Non, les cailloux non plus, ils ne sont pas vivants. Ils ne peuvent pas mourir.
Elle : - Et ben c'est pas juste !

Et elle a bien raison, non mais sans blague !

mercredi 30 mai 2007

Morts ou vivants ?

Je travaille avec les CP et nous cherchons ce que nous connaissons comme êtres vivants. Jusque là, les enfants ont déjà trouvé les humains et les animaux. J'aimerais qu'ils trouvent les plantes. Je leur donne donc un indice : il y en a dans la cour.
Un enfant s'exclame alors, sûr de lui : "Des zombies !"